Prison de Fresnes

- La mémoire des enjeux, le jeu en mémoire -

Nd De Lorette DB

Prison de Fresnes

Fiche de Jeu M44

 

Résumé
24 août 1944 – Le 24 août 1944, la 2e DB du général Leclerc est aux portes de Paris mais se heurte au sud à des défenses allemandes bien décidées à lui barrer le passage.

Sur la Nationale 20, à Antony, les éléments de tête du G.T.V sont arrêtés dans leur irrésistible élan. Un canon de 88 tient le carrefour de la Croix de Berny, d’autres tirent depuis la prison de Fresnes à quelques centaines de mètres de là. Impossible de passer sous le feu ! Il va falloir réduire l’obstacle.

Le commandant franco-belge Joseph Putz, dit « el comandante », donne ses ordres mais derrière son canon de 88, le soldat allemand Willy Wagenknecht est à l’affût. Il aperçoit le « La Marne » s’approcher. Il tire et le perfore d’un coup au but.
Le nid de résistance de la Prison de Fresnes tombera, le général donnera l’ordre au capitaine Dronne de filer à l’Hôtel de Ville…

Histoire
Contexte Historique
Documents
Sergent Freudiger
Le sergent Freudiger est le chef du char « Le Notre Dame de Lorette« .

Fresnes, et en particulier la prison, est très fortement tenu, à en juger par la dégelée de projectiles de mortiers et d’obus de 88 que nous recevons. Nos chars en voient de très dures. Le char du sergent Fournier, le « GRAND COURONNE », reçoit, de face, quatre obus de 88 presque à bout portant ; par un hasard miraculeux, ils ne font qu’écorner le blindage.

Notre Dame de LoretteLe 88 qui a tiré ces quatre obus est placé juste à un carrefour.

Le « NOTRE DAME DE LORETTE » s’élance plein gaz, descend l’avenue et passe comme une trombe à quelques mètres devant le 88 ; celui-ci lui décoche un obus qui l’atteint à l’arrière au dessus du moteur, mais ne lui fait qu’un trou sans importance : aucune partie vitale n’est touchée. Notre char fait le tour d’un pâté de maisons et canonne la pièce allemande par derrière, massacrant les servants sur leurs sièges ; Le char passe à nouveau au travers du mur d’enceinte et, aveuglé par la poussière et les briques, tombe dans la Bièvre qui longe la partie Ouest de la prison. Le char à été récupéré le lendemain 25 août par un M31 LEE de dépannage aidé par des prisonniers allemands.

Extrait de DU COTENTIN A COLMAR de Maurice BOVERAT EDITIONS BERGER-LEVRAULT PARIS 1947

 

Mémoire 44 – Scénario C
Scénaristes
Description
Condition de victoire
Médailles stratégiques
Règles spéciales
Prison de Fresnes

Aperçu de la map…

 

Attachments